Nos courses sont-elles aussi rapides qu’on le dit ?

Chacun sait que ceux qui s’engagent sur des courses sur route, marathons, semis ou 10 km, sont très attentifs aux chronos.

Le profil des courses est donc un critère primordial dans le choix de s’engager sur telle ou telle épreuve.

Nos deux courses ont des profils très avantageux qui en font des courses dites “rapides.” Elles ont aussi l’avantage d’être mesurées, d’être labélisées et donc d’être qualificatives pour les championnats de France.

Par curiosité, nous avons essayé de comparer les résultats de nos deux courses à deux autres courses de la région réputées rapides, à savoir le semi Saint-Pol-Morlaix et le 10 km Taulé-Morlaix. Toutes les courses évoquées sont celles de 2016, au mois de mars pour les deux courses du sud Finistère et au mois de novembre pour les deux courses du nord Finistère.

Dans un premier temps, nous avons découpé les performances produites sur les courses pour établir des pourcentages. Cette comparaison semble démontrer que les courses ont de nombreux points communs.

Sur les deux semis, seulement 1% des concurrents ont couru en moins de 1h15. Avantage à la course du sud (Locronan-Plogonnec-Quimper) sur les temps compris entre 1h16 et 1h30 avec 17% des coureurs dans cet intervalle contre 14% pour la course du nord (Saint-Pol-Morlaix).

Voici les détails :

Locronan-Plogonnec-Quimper (semi-marathon)
– 1h15 et moins : 1% (14)
– 1h16 à 1h30 : 17% (193)
– 1h31 à 1h45 : 34% (387)
– 1h46 à 2h : 33% (371)
– plus de 2h : 15% (167)

Saint-Pol-Morlaix (semi-marathon)
– 1h15 et moins : 1% (34)
– 1h16 à 1h30 : 14% (318)
– 1h31 à 1h45 : 31% (731)
– 1h46 à 2h : 34% (780)
– plus de 2h : 20% (464)

Sur les 10 km, net avantage au Taulé-Morlaix avec 4% de coureurs sous les 34’ (contre 1% pour Le Croëzou-Quimper). Les pourcentages sont égaux (3%) sur le tranche suivante (de 34’ à moins de 36’), tandis qu’un total de 14% des coureurs de Taulé-Morlaix passent sous les 40’ contre 12% sur Le Croëzou-Quimper.

Voici les détails des relevés :

Taulé-Morlaix (10 km)
– moins de 34′ : 4% (148)
– de 34′ à moins de 36′ : 3% (103)
– de 36′ à moins de 40′ : 7% (261)
– de 40′ à moins de 45′ : 10% (376)
– de 45′ à moins de 50′ : 14% (516)
– de 50′ à moins d’1h : 35% (1310)
– plus d’1h : 27% (995)

Le Croëzou-Quimper (10 km)
– moins de 34′ : 1% (8)
– de 34′ à moins de 36′ : 3% (16)
– de 36′ à moins de 40′ : 8% (42)
– de 40′ à moins de 45′ : 13% (71)
– de 45′ à moins de 50′ : 22% (119)
– de 50′ à moins d’1h : 37% (202)
– plus d’1h : 17% (92)

Enfin, une comparaison plus directe et plus complète a été réalisée en rapprochant les listes de coureurs des quatre courses. Nous avons ainsi trouvé 138 personnes qui, en 2016, ont couru les deux semi-marathons et 73 qui ont couru les deux 10 km.

Nous avons ensuite comparé leurs temps pour voir sur laquelle des deux courses ils ont été les plus rapides.

Sur les semi-marathons, 51% (71) des coureurs ont produits un meilleur temps sur le Saint-Pol-Morlaix, contre 49% (67) sur le Locronan-Plogonnec-Quimper.

Sur les 10 km, l’avantage est plus net en faveur du Croëzou-Quimper : 56% (41) y ont réalisé une meilleure performance, contre 44% (32) à Taulé-Morlaix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *